II. Wiggins ou le pistard reconverti

Bradley Wiggins avait certes échoué à remporter le Tour d’Espagne 2011 mais il avait confirmé par sa prestation d’ensemble et par sa troisième place finale qu’il était bel et bien performant sur Grand Tour. Car s’il était le leader naturel de l’équipe Sky et s’il se préparait à de tels objectifs, son palmarès était pourtant vierge de toute référence en la matière depuis sa quatrième place acquise à la surprise totale des observateurs dans le Tour de France 2009. Ce classement obtenu à 29 ans sous les couleurs de Garmin-Slipstream demeurait d’ailleurs l’unique attestation de performance à l’échelle de trois semaines.

Vous pouvez accéder aux différentes sous-parties en utilisant les menus déroulants à gauche.

Les sous-chapitres apparaissent lorsqu'on clique sur le titre du chapitre qui les inclut.