IX. La Sublime Dévastation

Contador, Rodríguez et Valverde furent justement trois des principaux adversaires de Froome, diversement efficaces, sur le Tour de France qui lui était promis – il faut citer dès à présent un certain Colombien répondant au nom de Nairo Quintana qui s’invita par surprise parmi eux. Totalement désenchaîné par l’absence de Wiggins, dont à peu près personne ne faisait cas, le « Kényan blanc » fit de ce Tour un festin où la concurrence ne trouva guère à grignoter. Il éradiqua toute notion de suspense dès la première étape de montagne, et imposa au monde entier sa pédalée hallucinatoire à vous tricoter des chandails et des mitaines au kilomètre. Pour tromper l’ennui, certains furent tentés de prophétiser des renversements et des rebondissements à chaque étape. Mais Froome gloutonna tous les obstacles et devint après Wiggins le deuxième Britannique à gagner le Tour.

Vous pouvez accéder aux différentes sous-parties en utilisant les menus déroulants à gauche.

Les sous-chapitres apparaissent lorsqu'on clique sur le titre du chapitre qui les inclut.