X. Et toujours la même suspicion

Bradley Wiggins et Christopher Froome furent des vainqueurs incontestables des Tours de France 2012 et 2013. Mais depuis 1998 et la dévastatrice affaire Festina, le cyclisme tombe de Charybde en Scylla. Les scandales se sont succédé, les mensonges se sont dégorgés sur la place publique, les suspensions se sont empilées et les palmarès sont devenus mouvants. Parfois, le vainqueur d’une course est disqualifié des années plus tard. L’affaire Armstrong a ébranlé le cyclisme jusque dans ses fondations. Avec l’accumulation des révélations sur la réalité des pratiques inhérentes au sport professionnel, le public se défie des exploits et des champions. Cela pourrait paraître paradoxal puisque ce sont ces mêmes exploits que les spectateurs réclament pour fortifier la légende du cyclisme. Sans ces performances auxquelles on rêve, les coureurs se voient reprocher leur apathie. Quand ils les accomplissent, on les soupçonne de frauder.

Vous pouvez accéder aux différentes sous-parties en utilisant les menus déroulants à gauche.

Les sous-chapitres apparaissent lorsqu'on clique sur le titre du chapitre qui les inclut.